Bienvenue sur le site  http://www.mimagnier.fr

Eliminer les gros défauts

        
          Entendons par « gros défauts » des anomalies flagrantes, objectives, qui ne sont entachées d'aucune charge esthétique et/ou émotionnelle.
          Exemples :
                    - le cliché est-il droit ?
                    - le cliché est-il net ?
          Ecartons le défaut « le plus simple », qui n'est simple qu'en apparence : le cliché donne-t-il une idée immédiate du sujet de l'image.
          Un chapitre est déjà consacré à cette question (    ). Mais, on va toujours répondre d'abord à cette question : Quel est le sujet du cliché... pour constater que, quelques fois, le sujet de l'image va évoluer au cours de l'analyse.
 
 

          Le « gros défaut » ne se cherche pas : il saute aux yeux dès le premier regard sur une photo. En général, il est suffisant pour provoquer l'arrêt de la lecture de l'image.

         Plus on va avancer dans la pratique de la photographie, plus on va être allergique à ce gros défaut.

          On a une chance inouïe : le gros défaut se corrige généralement en un clin d'oeil avec n'importe quel logiciel de traitement d'image.

          Le « gros défaut » a aussi une très grande qualité : à force de le corriger sur des dizaines de clichés, on apprend très vite à faire qu'il n'existe plus. Et, en général, c'est très simple.
             Le posttraitement est très energivore. Il est donc inutile de perdre son temps sur des images ratées.
         D'où : le premier travail à faire, c'est éliminer tout ce qui est mauvais.
 

 Cliquer les images pour lancer les vidéos.

 L'horizon est toujours horizontal

- C'est toujours de la faute du photographe.
- La correction est très simple : il suffit d'apprendre à tenir l'appareil
- Un horizon n'est pas horizontal que et seulement que si une raison explicite existe.
 
- La correction en post-traitement est immédiate. Mais, en général un appareil trop de travers engendre des défauts très difficiles à éliminer.
- En revanche : il est interdit de présenter une photo comportant ce défaut.
 
Responsable : le photographe à 100%
 

 

Eliminer « le détail qui tue »

        Un jour, un ami me montre une image assez particulière.
« - Qu'en penses-tu ? » Ma réponse : « - Pas mal la machine à laver ! »

        En fait, il n'avait pas vu en arrière plan une machine à laver qui pourrissait dans un jardin.

        Souvent, ce détail qui tue n'est pas facile à éliminer en post-traitement, voire impossible.
        Donc : c'est à la prise de vue qu'il faut tout surveiller !
        Si le détail n'est pas éliminable, la sanction est irrémédiable : boubelle !

 

Responsable : le photographe à 100%

 

 

Le cliché est flou

          Un cliché flou est toujours inexploitable.
          Le problème est de comprendre pourquoi il est flou.
- flou de bougé
- flou de mise au point
- flou de profondeur de champ, ...

           Le cliché est totalement ou partiellement flou ?

 

 Responsable : le photographe à 50%, l'appareil à 50% (mais à cause du photographe)

 

 

 

             Note : les items seront ajoutés au fur et à mesure qu'ils seront rencontrés.

 

 

           Les images utilisées dans cette page sont aimablement prêtées par Monique. Merci à elle.