Imprimer

 Pour bien comprendre l'appareil photo : le sténopé

Pour bien apprécier cette page : réaliser soi-même un sténopé. C'est très simple.

Pour lire les vidéos, cliquer les images

 L'appareil photo le plus vieux du monde.

         Effectivement, ce n'est pas un appareil utilisable. En revanche, tous les principes de l'appareil moderne sont intégralement définis dans un sténopé.
         Pour s'en convaincre, le meilleur moyen est d'en fabrique un.
         1 - Rassembler tout ce matériel :
- une vieille boite à chaussures (ou un carton de ramettes de papier) ;
- une paire de ciseaux ou un couteau pointu ;
- une feuille de papier et du ruban adhésif ou un point de colle.
2 - Lire le mode d'emploi en cliquant l'image ci-contre.
3 - Défriefing.
 
 

 

3 - Défriefing.

         Comment comprendre l'appareil photo depuis le sténopé.

         Ci-contre : l'image que donne le sténopée depuis la fenêtre de mon bureau.
         On voit nettement un sapin avec, en arrière plan, un ciel nuageux.
 
        Questions :
- Pourquoi le sapin est la tête en bas ?
- Pourquoi l'image est floue ?
- Pourquoi une trainée blanche en bas à gauche ?
- Pourquoi avoir mis une feuille blanche dans le couvercle ?
- Pourquoi .... ?
 

 

 

4 - La chambre noire

         Résoudre le phénomène physique fondamental de l'appareil photo : gérer les rayons lumineux à l'intérieur d'une enceinte close.

 

         Deuxième rôle : puisque la chambre noire doit être d'une bonne rigidité, elle sert aussi à maintenir tous les éléments de l'appareil.

 

 

 

5 - L'objectif

          Le trou par lequel passe la lumière donne une image rudimentaire. Pour améliorer cet apport lumineux, on y place une lentille de verre, voire de plastique, ou mieux un objectif.

 

         Deuxième rôle de l'objectif : donner un diamètre au trou pour qu'il laisse passer la quantité de lumière suffisante dans la chambre noire.

 

 

 

6 - Le viseur

C'est l'élément qui permet de mettre l'image correctement sur le capteur.
 
Au plus simple : c'est un cadre dont le rectangle et de la forme du capteur qui est fixé à l'extérieur de la chambre noire.
 
Au plus complexe : c'est un système optique qui «redresse l'image» et qui vise au travers de la chambre noire

 

 

 

 

 

7 - L'obturateur

          Dernier maillon pour avoir un appareil photo : j'ai besoin de ne laisser passer la lumière dans la chambre noire que au moment précis où je veux capter la lumière qui tracera l'image de mon sujet.

 

 

 

8 - Le capteur d'image

          C'est l'élément manquant au sténopé pour en faire un appareil photo : le moyen de capter et restituer l'image créée au fond de la chambre noire.
 
          Au départ, c'était un support papier, puis plastique recouvert d'une substance chimique réactive à la lumière. Aujourd'hui, c'est un composant électronique très complexe.
 

 

 

9 - Mon plus grand sténopé

           Constaté par hasard : lors de la réfection d'un appartement à Nancy, parce qu'il a fallu changer le verrou de sureté de la porte d'entrée.

 

Conclusions

          L'appareil photo que l'on connait aujourd'hui est un descendant direct du phénomène du sténopé trouvé dans l'Antiquité.
          On a du attendre le 19° siècle pour en trouver une application devenue commune.
          Les évolutions de l'appareil photo n'ont été que des inventions qui ont peaufiné les principes de fonctionnement du sténopé. La plus grande d'entre elle étant la découverte de la « surface sensible » qui est capable de conserver l'image lue dans le sténopé.